Instructions conditionnelles if, elif et else : Différence entre versions

De WikiMéca
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ligne 1 : Ligne 1 :
Les instructions conditionnelles se définissent à l’aide de l’instruction <syntaxhighlight lang="Python" inline>if</syntaxhighlight> et prennent la forme suivante :  
+
Les instructions conditionnelles se définissent à l’aide des instructions <syntaxhighlight lang="Python" inline>if</syntaxhighlight>, <syntaxhighlight lang="Python" inline>elif</syntaxhighlight>, <syntaxhighlight lang="Python" inline>else</syntaxhighlight> et prennent la forme suivante :  
 
<syntaxhighlight lang="Python" line='line'>
 
<syntaxhighlight lang="Python" line='line'>
 
if expression booléenne 1:  
 
if expression booléenne 1:  

Version du 13 juillet 2019 à 00:43

Les instructions conditionnelles se définissent à l’aide des instructions if, elif, else et prennent la forme suivante :

 1 if expression booléenne 1: 
 2    bloc d instructions 1 exécuté si 
 3    expression booléenne 1 est vraie
 4 elif expression booléenne 2:#optionnel                  
 5    bloc d instructions 2 exécuté si 
 6    l expression booléenne 1 est fausse 
 7    et l expression booléenne 2 est vraie
 8 else:                 #optionnel     
 9    bloc d instructions 3..                         
10    exécuté si expressions booléennes
11    1 et 2 sont fausses


  • Si l’expression booléenne 1 s’évalue en True, le bloc d’instructions 1 est réalisé;
  • si l’expression booléenne 1 s’évalue en False et l’expression booléenne 2 en True, le bloc d’instructions 2 est réalisé;
  • dans les autres cas, le bloc d’instructions 3 est réalisé.
  • les instructions elif et else ainsi que leurs blocs d'instructions associés sont optionnels.
  • plusieurs elif à la suite peuvent être utilisés pour multiplier les cas possibles, les tests sont effectués séquentiellement, c’est à dire les uns après les autres jusqu’à trouver un test positif (ou arriver au cas final else).

Pour les expressions booléennes, on utilise éventuellement les opérateurs booléens not, and et or, et aussi les opérateurs suivants qui sont à valeurs booléennes :

  • x < y (x est strictement plus petit que y);
  • x > y (x est strictement plus grand que y);
  • x <= y (x est inférieur ou égal à y);
  • x >= y (x est supérieur ou égal à y);
  • x == y (x est égal à y). On observera que le test d’égalité utilise les caractères == pour ne pas être confondu avec l’opérateur d’affectation;
  • x != y (x est différent de y).